194 / 195

Yves : Propositions monochromes

Galerie Colette Allendy, Paris, France
21 février 1956 - 7 mars 1956
  • Yves : Propositions monochromes
"Après être passé par plusieurs périodes, mes recherches m’ont amené à peindre des tableaux unis monochromes. Mes toiles sont donc recouvertes chacune par une ou plusieurs couches d’une seule couleur unie après une certaine préparation du support et par de multiples procédés techniques.
Aucun dessin, aucune variation de teinte n’apparaît ; il n’y a que de la couleur bien unie . En quelque sorte la dominante envahit tout le tableau.
Je cherche ainsi à individualiser la couleur, car j’en suis venu à penser qu’il y a un monde vivant de chaque couleur et j’exprime ces mondes."
Yves Klein, texte de présentation de l'exposition "Yves Peintures" aux Editions Lacoste, 15 octobre 1955
"Lors de ma seconde exposition à Paris, chez Colette Allendy en 1956, j’ai présenté un choix de propositions de couleurs et de formats différents. (...)
Malheureusement, il est apparu au cours des manifestations qui eurent lieu à cette occasion, et notamment lors d’un débat organisé chez Colette Allendy, que de nombreux spectateurs, prisonniers d’une optique apprise, demeuraient beaucoup plus sensibles au rapport des différentes propositions entre elles (rapport de couleurs, de nouveau, de valeurs, de dimensions et d’intégrations architecturales) : ils reconstituaient les éléments d’une polychromie décorative.
C’est ce qui m’a conduit à pousser plus avant la tentative et à présenter cette fois-ci en Italie, à la Galerie Apollinaire de Milan, une exposition consacrée à ce que j’ai osé appeler mon époque Bleue."
Yves Klein, extrait de « L’aventure monochrome : l’épopée monochrome », 1960 ca., Le dépassement de la problématique de l'art et autres écrits, Beaux-Arts de Paris, 2003, p. 232
194 / 195
scroll to top