Peintures de Feu

"En somme, mon propos est double : tout d’abord enregistrer l’empreinte de la sentimentalité de l’homme dans la civilisation actuelle ; et ensuite, enregistrer la trace de ce qui précisément avait engendré cette même civilisation, c’est-à-dire celle du feu. Et tout ceci parce que le vide a toujours été ma préoccupation essentielle; et je tiens pour assuré que, dans le cœur du vide aussi bien que dans le cœur de l’homme, il y a des feux qui brûlent. (...)
Qu’est-ce qui provoque en moi cette recherche de l’empreinte du feu ? Pourquoi faut-il que j’en cherche la Trace elle-même ?
Parce que tout travail de création, sans tenir compte de sa position cosmique, est la représentation d’une pure phénoménologie – tout ce qui est phénomène se manifeste de lui-même. Cette manifestation est toujours distincte de la forme, et elle est l’essence de l’immédiat, la trace de l’Immédiat."
Yves Klein, extrait du « Manifeste de l’Hôtel Chelsea», 1961

"Le feu est pour moi l'avenir sans oublier le passé. Il est la mémoire de la nature."
Yves Klein, extrait de "Conférence de la Sorbonne », 3 juin 1959
scroll to top