75 / 272

Présentation de l'Immatériel à Anvers, 1959

  • Présentation de l'Immatériel à Anvers
    Photographie en noir et blanc (par Charles Wilp)
    24 x 30 cm
Yves Klein présente l'Immatériel à Anvers

"...à Anvers, au Hessenhuis, dans cette exposition de groupe avec Breer, Bury, Mack, Munari,Uecker, Piene, Rot, Soto, Spoerri et Tinguely, je n’ai même plus voulu peindre un ou plusieurs murs ni faire un geste quelconque figuratif, balayer, ou brosser les murs, avec même un pinceau sec sans peinture, non, j’ai tout simplement tenu à me rendre sur les lieux, au jour du vernissage, pour dire à tous, dans l’espace qui m’était réservé :

" D’abord il n’y a rien, ensuite il y a un rien profond, puis une profondeur bleue. " (d’après G. Bachelard).

Je ne veux plus qu’on m’achète cela pour de l’argent à présent. J’ai demandé, pour mes trois états picturaux exposés, de l’or pur. Un kilo d’or par oeuvre. Voilà qui est net et clair enfin,… enfin pour l’instant ; après on verra la suite, qui ne saurait tarder à venir. Car pour moi, il n’y a plus de problèmes. Comme je l’ai dit au début de ce texte : "J’ai dépassé la problématique de l’art."

Yves Klein, extrait de "Le dépassement de la problématique de l'art", 1959,  Le Dépassement de la problématique de l’art et autres écrits, Beaux-Arts de Paris, 2003
75 / 272
scroll to top