Architecture de l'air (ANT 102), 1961

  • Architecture de l'air
    Pigment pur et résine synthétique sur papier marouflé sur toile
    261 x 213 cm
    Tokyo Metropolitan Art Museum
"… La conclusion technique et scientifique de notre civilisation est enfouie dans les entrailles de la terre et assure le confort par le contrôle absolu du Climat à la surface de tous les continents, devenus vastes Salles de séjour communes.

… C’est une sorte de retour à l’Éden de la légende (1951).

… Avènement d’une société nouvelle, destinée à subir des métamorphoses profondes dans sa condition même.

Disparition de l’intimité personnelle et familiale. Développement d’une ontologie impersonnelle.

La volonté de l’Homme peut enfin régler la vie au niveau d’un « merveilleux » constant.

L’Homme libre l’est à tel point qu’il peut même léviter !

Occupation : Les loisirs.

… Les obstacles, autrefois subis dans l’architecture traditionnelle, sont éliminés.

Soins du corps par des méthodes nouvelles telles « Le lit d’air »."
Yves Klein, extrait de "Architecture de l’air, (ANT 102), 1961, La climatisation de l’atmosphère à la surface de notre globe", Le dépassement de la problématique de l'art et autres écrits, Beaux-Arts de Paris, 2003, p. 271
scroll to top