Au cœur des abstractions

Marie Raymond et ses amis
  • Au cœur des abstractions
    Arteos, Paris, France, 2021
Marie Raymond est une des artistes phares de l’abstraction parisienne des années 50. Dès 1946, elle est une des rares femmes à exposer au côté de Pierre Soulages, de Hans Hartung, de Gérard Schneider ou de Serge Poliakoff. Les galeristes Denise René ou Colette Allendy défendent son œuvre et elle est l’amie de Nicolas de Staël.
Ce livre présente les multiples facettes de la vie et de l’œuvre de Marie Raymond.
Il confronte pour la première fois sa peinture à celle de ses nombreux amis artistes qui ont exposé à ses côtés ou qui ont pris part aux célèbres soirées des « lundis de Marie Raymond » que celle-ci organise chez elle entre 1946 et 1954.
Il revient également sur le rôle joué par Marie Raymond sur la scène artistique européenne en tant que critique d’art et soutien de la jeune génération. Elle est notamment une des premières à soutenir les jeunes artistes qui en 1960 forment autour de son fils, Yves Klein, le groupe des nouveaux réalistes.
À travers la figure de Marie Raymond, ce livre retrace un pan de l’histoire des abstractions après 1945 et de leur dépassement initié à la fin des années cinquante.
scroll to top