Yves Klein, Hugo et Compagnie

David Moquay
  • Yves Klein, Hugo et Compagnie
    YKA, Paris, France, 2009
    ISBN : 9782755608625
Yves Klein, dans les bras de son père et de sa mère, commence le récit de sa vie. Fils d’artistes, il démarre avec des possibilités énormes, judo au Japon, voyages et découverte en Angleterre, en Irlande. Il a tout d’un jeune homme heureux qui croque la vie à belle dents, symbolisée par le jazz à Nice. Pourtant cette vie frivole révèle ses interrogations. Le judo, par exemple, comme mode de vie, communique avec les forces de la nature de telle sorte que les expérimentations du peintre manifestent une sensibilité au cosmos dont témoignent les monochromes, scandaleux, au regard des critiques ou spectateurs. « Le monde sera bleu car je vais le peindre entièrement en bleu » affirme-t-il, démiurgique. Montrer dans un album jeunesse, la relation du visible à l’invisible, et cette nouvelle sensibilité à partir de la sensibilité première qu’est l’espace vide où surgit le vide dont il est plein, est un défi qui va bien au-delà des propositions habituelles dans les livres d’art pour enfants. Faire comprendre un itinéraire artistique autrement que par une biographie et une succession d’œuvres est un pari ludique intéressant. La dimension documentaire est éclairée par une fresque qui reprend les éléments chronologiques de l’album. Toutefois, le personnage bleu à la mèche rebelle qui lui cache un œil, et le rend cyplope, ressemble à un employé de magasin de bricolage et même si on voit la ressemblance avec certains portraits d’Yves Klein, on n’est pas très convaincu par ce héros de manga aux couleurs criardes. Un essai intéressant mais un peu décevant.
scroll to top