54 / 341

Pigment Pur, 1957

  • Pigment Pur
    Pigment pur bleu exposé à la Galerie Colette Allendy, Paris, France
"Pigments purs - Le pigment pur, exposé par terre, devenait un tableau de sol et non plus de cimaise; le médium fixatif étant alors le plus immatériel possible, c'est-à-dire la force d'attraction elle-même. Elle n'altérait [pas] les grains de pigment individuellement comme le fait [sic] inévitablement l'huile, la colle et même encore mon médium fixatif particulier."
Yves Klein, 1957
"Évidemment, la possibilité de laisser les grains de pigment en totale liberté, tels qu’ils se trouvent en poudre, mêlés peut-être mais indépendants, tout en étant tous semblables, me souriait assez. « L’Art, c’est la liberté totale, c’est la vie ; dès qu’il y a emprisonnement d’une manière quelconque, il y a atteinte à la liberté, et la vie diminue en fonction du degré d’emprisonnement. »
Pour laisser en liberté le pigment poudre que je découvrais chez les marchands de couleurs, tout en les présentant en tant que tableaux, il aurait fallu l’étaler par terre tout simplement. La force d’attraction invisible l’aurait retenu à la surface du sol sans l’altérer."
Yves Klein, extrait de « L’aventure monochrome : l’épopée monochrome », 1960 ca., Le dépassement de la problématique de l'art et autres écrits, Beaux-Arts de Paris, 2003
54 / 341
scroll to top